temporelle

Les professionnels de santé : le psychomotricien

Le psychomotricien, thérapeute et rééducateur, intervient auprès des personnes âgées pour les aider à recouvrer leurs capacités corporelles. On parle de géronto-psychomotricité.

Pour ce professionnel de santé, l’équilibre psychologique passe par le corps. C’est sur prescription et contrôle médical, qu’il traite les troubles du geste et du mouvement.

L’examen géronto-psychomoteur (EGP) est un test interactif qui permet d’évaluer les capacités des personnes.

C’est un outil qui participe à un diagnostic en mesurant l’intensité des symptômes et détermine un profil psychomoteur. Il constitue un point de départ avant la mise en œuvre d’un projet thérapeutique. Il facilite également le travail des aidants à domicile et notamment des familles, au regard des nécessités de la vie quotidienne et du confort de la personne âgée dans son projet de vie.

Dix-sept items permettent d’évaluer l’équilibre statique, l’équilibre dynamique, les mobilisations articulaires, les praxies, la motricité fine des membres supérieurs et la motricité fine des membres inférieurs, la connaissance des parties du corps, la vigilance, les perceptions, la mémoire verbale et perceptive, la sphère spatiale, la sphère temporelle et la communication.

Bien que prescrites par un médecin, les séances de psychomotricité ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Il est toujours possible de demander à sa caisse d’assurance maladie l’obtention de « prestations sécurité sociale extra-légales ».

Pour certaines pathologies ou situation de handicap, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) peut verser une allocation pour la participation aux frais de psychomotricité.

Enfin pour les personnes souffrant de maladie d’Alzheimer ou de maladie apparentée, la mesure 6 du Plan Alzheimer 2008-2012, permet la prescription par un médecin de 12 à 15 séances de réhabilitation pour troubles cognitifs ou troubles de mémoire par une équipe spécialisée Alzheimer des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) . Ces séances sont financées intégralement par l’assurance maladie dans le cadre d’un forfait annuel attribué au SSIAD .

Inscrivez- vous sur notre réseau social QualiVivre Seniors (www.qualivivre.com)

la désorientation temporo-spatiale

C’est l’incapacité pour le sujet qui en est atteint, de se repérer par rapport au temps et à l’espace (année, saison, mois, jours, puis l’heure de la journée).

Cette désorientation se rencontre dans les états de démence organique et s’accompagne de troubles de la mémoire, d’irritabilité, de rigidité mentale, d’un égocentrisme, parfois d’une aphasie, d’une apraxie, d’une agnosie voire d’une incontinence dans les formes avancées.

En général, la désorientation temporelle précède la désorientation spatiale. Elle a pour caractéristique majeure l’amnésie au cours de laquelle un individu ne peut plus fixer les informations qu’il vient d’acquérir récemment. Au contraire il considère son passé comme des événements récents ou présents. On appelle cela l’ecmnésie, phénomène au cours duquel le patient voit défiler devant lui des souvenirs anciens : c’est le mentisme.

La désorientation dans l’espace est l’incapacité de se représenter l’espace dans lequel on évolue. C’est le résultat de certaines maladies psychiatriques (psychose chronique) mais également de certaines affections neurologiques atteignant le système nerveux central et plus spécifiquement le cerveau et la moelle épinière.

Identifiez-vous sur notre réseau social QualiVivre Seniors (www.qualivivre.com) et devenez contributeur dès à présent.